Chroniques

Crescent City #1 ~ House of Earth and Blood

❤❤❤❤❤

Auteur : Sarah J. Maas
Éditeur : Bloomsbury
Saga : Crescent City #1
Pages : 816

Through love, all is possible.

Franchement, cette phrase résume tellement bien ce roman. J’ai ris, j’ai pleuré, j’ai aimé…

Dans cette histoire on découvre Bryce Quinlan mi-humaine mi-fae, qui alterne entre journées de travail intense et grosses soirées avec sa meilleure amie Danika. Elle prends la vie comme elle vient même si elle est de plus en plus tenté de donner une chance à un loup de la meute de Danika, Connor, qui lui fait des avances depuis des années. Jusqu’à ce qu’un soir, Bryce rentre chez elle et retrouve tous ces amis morts.
On la retrouve deux ans après où l’absence de Danika se fait encore beaucoup sentir dans la vie de Bryce qui a vraiment du mal à faire le deuil de cette amitié si fusionnelle. Elle va être contactée par les autorités de Crescent City pour enquêter sur l’attaque de ces amis avec pour associé un ange déchu : Hunt Athalar. Celui-ci n’est pas n’importe quel ange, mais un ange aux pouvoirs destructeur, que l’on surnomme aussi Shadow of Death.

Le gros point fort de ce livre, qui a fait que j’ai aimé de tout mon coeur, c’est la puissance de l’amour dans ce bouquin et sous toutes ses formes : l’amitié, l’amour fraternel, l’amour passionnel… On en a pour vraiment tous les goûts. Et c’est vraiment si bien fait. J’ai vu beaucoup de critiques qui dénigraient les lenteurs du début du roman et sa mise en place, mais il y a tellement de personnages tous extrêmement complexes que ce temps là est nécessaire pour comprendre les relations et l’univers en lui-même. Car lui aussi est un gros point fort. Alors, il ne révolutionne pas le genre, on ne se retrouve pas avec des créatures totalement révolutionnaires mais j’ai beaucoup aimé l’histoire de l’univers, le fait que chaque personnage ait ses objectifs bien défini, son passif, son rôle à tenir.
Et pourtant, ils vont tous interagir ensemble, se prêter mains forte, se rentrer dedans aussi mais pour une chose : les liens forts qui les lient.
J’ai beaucoup aimé l’intrigue, même si elle est assez secondaire car elle nous fait prendre en compte que même si on a tout l’amour du monde pour une personne, il y aura toujours une part d’ombre que l’on ne connait pas, mais est-ce que celle-ci va faire que cette personne perds sa place dans notre cœur ?
Bon, je suis peut être fleur bleu et prévisible, mais les personnages masculins de Sarah J. Maas marchent toujours très très bien avec moi, ici on n’échappe pas à la règle, que ce soit Connor ou Hunt (surtout ce dernier). Alors oui, ceux sont des mâles très puissants, très viriles mais avec un cœur tendre et oui, ce n’est pas originale mais moi je craque, voilà, encore.

Un point qui m’a quand même dérangé au début du roman c’est la vulgarité. Elle peut potentiellement s’expliquer par le fait que ce soit un roman plus adulte. Je pense que je suis passée outre car ce sont des injures associés à l’univers fantaisiste (et Sarah J. Maas) et peut être aussi parce que je l’ai lu en VO. Je sais qu’en français, si tu me met sous le nez un bouquin où le personnage me sort des « putain » et des « merde » à tout bout de champs, il y a moyen que je le repose sans plus de cérémonie. Néanmoins, l’histoire m’a tellement accroché, qu’au bout d’un moment je n’y faisais vraiment plus attention.

Alors oui, c’est un gros pavé de 800 pages en anglais. Oui c’est de l’urban fantasy et pas du contemporain. Mais si vous avez maîtrisé un minimum l’anglais, il est largement abordable. Pour ma part, c’était seulement mon 4ième livre en anglais après Did I Mention I Love You, The Selection #1 et Throne of Glass #1 et Sarah J. Maas est vraiment abordable comme autrice. Je pourrais vous faire un article sur comment lire en VO si cela vous intéresse !

Et vous ? Avez-vous lu ce livre ? Vous tente-t-il ?

BookwormFox

Vous pourriez également aimer...

4 commentaires

  1. Je le vois beaucoup passer, mais ta superbe chronique me donne envie de l’acheter de suite! C’est un OS ? 🤔

    1. Il était vraiment très très bien oui ! Ce n’est pas un OS mais une nouvelle saga 😊 L’avantage c’est que ce tome finit pas en gros cliffhanger donc on est pas à attendre la suite avec grosse impatience !

      1. D’accord ! Oh… bon je vais peut être attendre un peu alors, je n’aime pas trop commencer des sagas qui sont encore loin d’être terminées huhu

      2. Ah oui c’est sur que là il y aura de l’attente. Sarah J. Maas est assez prolifique (2 livres par ans) mais souvent elle alterne entre deux de ces sagas

Laisser un commentaire